Michel Valla, protecteur de la nature

Ce matin, dans le Maine-Libre:

Conseiller municipal dans son troisième mandat, animateur de plusieurs associations, Michel Valla reste vigilant aux problèmes de préservation de l'environnement. Né en Ile et Vilaine en 1943, Michel Valla arrive à Château-du-Loir en 1947 avec ses parents. Après des études classiques, et techniques au Lycée professionnel en section mécanique générale, Michel Valla entre aux établissements ARO, où il fera toute sa carrière, notamment au service contrôle.

Passionné par les collections et la nature, il reprend d'une part la présidence du club philatélique en 1972, et crée le club animalier de la Maison des Jeunes « La Castélorienne » jusqu'en 1976. Ce club animalier jeunes organise des sorties en forêt pour découvrir la faune, la flore et l'écoute du brame, avec aussi, des organisations de fêtes, des soirées cabaret et des conférences. «Nous avions de la chance car le photographe Michel Marc faisait partie de l'équipe. Nos sorties se faisaient à vélo, secondé par les parents, j'avais une quinzaine de jeunes à m'occuper. Aujourd'hui avec la réglementation cela ne serait pas possible.

Ensuite, de 1984 jusqu'en 2009, le club animalier nature, s'ouvre aux adultes avec une mission de surveillance. "Tous les 2 ans, on nettoyait les abords de la RN 138 en forêt de Bercé du côté de Saint-Hubert avec l'autorisation de l'ONF. On nettoyait également l'Ire, avec la coopération des pêcheurs à la ligne. C'était l'époque où l'on trouvait des batteries, des pots de peinture, des matelas...Le maire venait constater la pêche réalisée. Il serait intéressant de refaire ces opérations, on ferait des découvertes. J'ai grand espoir qu'avec le contrôle de la police municipale, les rives de l'Ire deviennent propres afin de retrouver une rivière agréable à côtoyer".

Lancé avec le club animalier, il y a 18 ans, et repris actuellement par l'ECC, Michel Valla, avec la participation de son épouse, organise deux trocs plantes annuels. Ces animations rassemblent de nombreux amateurs venant de la Sarthe, de l'Indre-et-Loire, du Maine-et-Loire.

Collectionneur de timbres, celui-ci préside l’Amicale Philatélique Castélorienne de l’ECC. «L'association se porte bien, avec une dizaine de membres pour une exposition tous les 2 ans. L'an prochain, le thème général sera la guerre 14/18 ». Partant de cette idée, le collectionneur monte personnellement, une exposition sur la guerre 39/45, qui sera visible au Caveau des Récollets fin avril au 10 mai 2015. « J'ai trouvé des documents sur deux déportés castéloriens, le cheminot Jean Broustail, et Gabrielle Legras, institutrice à l'école du Point du Jour, qui sont morts en déportation. Je remercie Colette Moreau, l'ancienne présidente de l'histoire locale qui m'a donné beaucoup d'informations pour compléter mes recherches. »

Retour à l'accueil