Un parcours atypique du biniou Kozh au CAPES d'éducation musicale

De la pratique du biniou breton à l'obtention de la prermière place à l'échelle nationale du CAPES de musicologie, François Maréchal de Marçon boucle ses études par un stage d'un an à Blois pour être titularisé comme professeur certifié d'éducation musicale et de chant choral. C'est par la musique que François fait connaissance de Rébecca Neve lors d'un concert d'une chorale à La Chartre-sur-Loir. Cette relation vient de se conclure par un mariage célébré dernièrement et le couple s'établira à Marçon.

François Maréchal est né à Brest, il y a 24 ans. « Ma mère m'a proposée de jouer d'un instrument quand j'avais 10 ans. Dans la voiture, j'écoutais des cassettes, notamment un morceau de bombarde, instrument cousin traditionnel du hautbois que je ne connaissais pas à l'époque. Ayant un faible pour cette musique, j'ai suivi des cours pendant 7 ans et mon maître m'a initié également au biniou kozh, la cornemuse bretonne. Je joue également du tin whisle, il s’agit d'une flûte droite à six trous, généralement en métal et couramment utilisée dans la musique des îles Britanniques et j'ai pratiqué le répertoire de danse traditionnelle bretonne au bagad Sonerien Keroual"

Après un Baccalauréat Scientifique au Lycée Sainte-Anne à Brest, François Marechal est admis à l'Université François Rabelais de Tours en Faculté Arts et Sciences humaines dans la spécialité Musique et musicologie.

De 2005 à 2010 François Marechal fait l'apprentissage de la batterie et s'initie aux techniques pour les musiques actuelles, bases d'accompagnement en jazz, et en 2013 au CRD de Tours en chant lyrique. Muni de toutes ces formations, le futur professeur pourra transmettre son savoir-faire et peut-être initier les Marçonnais aux musiques traditionnelles bretonnes.

François Marechal, joue de la bombarde, au second plan son épouse, Rébecca Neve

François Marechal, joue de la bombarde, au second plan son épouse, Rébecca Neve

Retour à l'accueil