Vous avez donné pour le Népal, au mois de mai...

Résumé de l’action de l’association « Partages » au cours de ces derniers mois. par François Paré

 

Tout d’abord, nous avons acheté et distribué des bâches pour protéger les gens de la pluie et nous avons distribué du riz car leurs réserves étaient sous les gravats, et en attendant que des ONG dédiées à cela prenne le relais.

- Ensuite, ce sont des tôles que nous avons achetées et distribuées pour faire des abris un peu plus solides pendant la mousson en sachant que ces tôles seraient réutilisées pour les maisons reconstruites en dur. Ce seront les familles qui vont reconstruire leur propre maison avec des matériaux locaux et nos tôles.

- Le troisième temps va commencer ces jours ci. Nous allons reprendre notre vocation initiale, c’est à dire des actions concernant l’éducation (constructions de classes, distributions de matériels scolaires et rémunération d’instituteurs). Les classes que nous avions participé à construire ont pratiquement toutes été très endommagées ou détruites. La reconstruction devrait se faire avec des normes antisismiques financièrement à notre portée, en utilisant la technique des earth-bags (sacs de terre) et le renforcement avec des pieux en ferraille. Cette technique a déjà été éprouvée dans des pays à forte sismicité.

 

 

 

Vous avez donné pour le Népal, au mois de mai...
Vous avez donné pour le Népal, au mois de mai...
Vous avez donné pour le Népal, au mois de mai...

 "Nous allons devoir poursuivre une aide pour la nourriture car les terrasses sur lesquelles les cultures de riz sont faites ont été largement détruites ainsi que les canaux d’irrigation. Ainsi la récolte 2015 est misérable. De plus, certaines sources ont disparu dans les entrailles de la terre par les fissures créées par les tremblements de terre. Les problèmes sont donc loin d’être terminés, mais les Népalais, peuple courageux gardent le sourire.

Tout ce que nous entreprenons est réalisé par des Népalais en qui nous avons toute confiance et sous notre contrôle (visite régulière de membres de l’association). Nous avons évité soigneusement de passer par les administrations Népalaises particulièrement corrompues. Par contre un autre relais que nos membres locaux existe avec l’association Népalaise « JVF". Il s’agit d’une fondation créée par les habitants du village de Jumlawang et par des expatriés de ce village. Nous avons donc un réseau efficace et fiable. L’office Népalais de météorologie vient d’annoncer la fin de la mousson. Les travaux vont donc pouvoir commencer. Les besoins restent immenses et le courage de ce peuple ne suffira pas... "

"Vidéos qui montre les dégats d’une part et ce que crée la mousson d’autre part dans un village que je connais bien, Laprak situé à environ 10 kms de l’épicentre du premier séisme. La première a été filmée quelques jours après le tremblement de terre. On peut reconnaitre le lodge où nous avons dormi entre 22 et 26 secondes après le début du film avec sa parabole toujours en place… Le reste du village est rasé."

 

"La deuxième filme la mousson à Laprak, alors que les gens vivent sous la tente depuis le tremblement de terre."

"Cette deuxième vidéo est à rapprocher des images vue pendant le WE après les orages du 06. Les Népalais sont sous la tente et n’ont pas d’assurance ni de gouvernement qui décrète l’état de catastrophe naturelle…

 

François Paré

 

 

 

Article paru le 2 mai 2015

Retour à l'accueil