À 80 ans, il monte la rue Berthier !

Pour prouver qu'à 80 ans, on peut encore avoir du tonus, Robert Cuizinaud, a voulu monter la rue Berthier à vélo, le jour de son anniversaire, à midi. Cette rue castélorienne à forte pente, qui mène à Flée est fréquentée par beaucoup d'automobilistes mais par beaucoup moins de cyclistes. Avant d'attaquer cette fameuse côte, pour s'échauffer, le cycliste est descendu par la rue des Gabonnes, pour rejoindre le bas de ville. Vêtu du fameux maillot à pois rouges, comme un champion du tour de France, Robert a gravi cette côte en quelques minutes, sans se lever de la selle, encouragé par une escorte de supporters.

À 80 ans, il monte la rue Berthier !
Sans se lever de la selle !!!

Sans se lever de la selle !!!

À 80 ans, il monte la rue Berthier !

Cette sortie matinale s'est terminée rue des Alouettes, dans le quartier des Gabonnes, où le nouvel octogénaire demeure. Il n'y avait pas la fanfare, mais la trentaine de personnes venue l'accueillir ont chanté « Joyeux Anniversaire » sous les banderoles, « Allez Robert » comme il se doit. Robert

À 80 ans, il monte la rue Berthier !
Lucette et Robert Cuizinaud et le Fan-Club

Lucette et Robert Cuizinaud et le Fan-Club

À 80 ans, il monte la rue Berthier !

Robert Cuizinaud est né le 17 décembre 1935. Ses parents habitaient entre Montaillé et Saint-Gervais-de-Vic, dans dans un vieux moulin au bord de l'Anille. « Quand je suis né au domicile des parents, la sage-femme m'a nettoyé avec l'eau de pluie récupérée par la gouttière car l'eau de la fontaine n'était pas propre à cause des inondations du mois de décembre, c'est pour cela que j'ai aujourd'hui, une peau fraîche de bébé ! » évoque en souriant, Robert Cuizinaud.

Toute la presse locale

Toute la presse locale

À 80 ans, il monte la rue Berthier !

Après son apprentissage du métier de cordonnier, celui-ci effectue son service militaire en Algérie. Au retour, l'opportunité lui fait prendre un autre chemin que celui de la chaussure, il entre au gaz de France, à Château-du-Loir. À cette époque, il y avait une usine à gaz, où est située la place Clemenceau. Le socle d'un des gazomètres se trouvait à la place du jet d'eau. « On faisait brûler 24 heures sur 24, du charbon et le gaz était récupéré dans une cloche hermétique d'un gazomètre ». Explique Robert.

À 80 ans, il monte la rue Berthier !

« Dans la presse, on voit des défis comme ça, j'aime aussi la marche, notamment la randonnée en montagne que nous faisons avec Lulu, mon épouse. Ayant programmé cette performance sportive à une heure intelligente, je vous invite à arroser l'événement » propose Robert à ses amis. Cela ne sera pas marqué, ni homologué dans le livre Guinness des records, mais ce petit clin d’œil de fantaisie a permis de créer un instant de convivialité dans le quartier, moment bien nécessaire en ces temps de tension mondiale.

80 ans, ça se fête !!!

80 ans, ça se fête !!!

À 80 ans, il monte la rue Berthier !
Retour à l'accueil