La bonne santé des Tomates de Jean-Pierre Borderon

Alors que tous les jardiniers se plaignent de la récolte des tomates, celles de Jean-Pierre Borderon à la Lizardière, ont passé au travers du mildiou. Il est vrai que Jean-Pierre, retraité de la métallurgie, est un fin jardinier, et cela depuis sa tendre enfance. C'est sa mère qui l'a initié, celle-ci, la veille de son décès à 93 ans était encore dans son jardin. Du mois de janvier au mois de décembre, il y a toujours des légumes de saison sur ce jardin de 400 m² pourvu également de quelques arbres fruitiers : pommiers, poiriers, cerisiers, et quelques ceps de chasselas.

« C'est mon plaisir, j'y passe 2 heures par jour. Mon médecin m'avait dit de faire de la marche, mais je lui ai dit que je jardinais et je pense que c'est aussi physique que la marche ».

Actuellement , avec son épouse Maria, Jean-Pierre peut mettre à son menu, tomates, carottes, pommes de terre, haricots verts, poireaux, salades etc. « Nos enfants en profitent quand ils viennent ici, ils repartent avec le coffre chargé. De temps en temps, je donne des salades à notre voisine".

Ses secrets, il n'y en a pas, c'est tout simplement du bon sens et de la passion , en nourrissant la terre avec du fumier de vache, en alternant ses légumes en fonction des saisons. «J'arrive à faire deux récoltes. J'ai toujours de la salade en permanence à chaque saison. Tout ceci n'est pas gratuit, mais au moins, on sait ce que l'on mange. Nous avons aussi trois poules qui recyclent nos déchets et nous fournissent des œufs ».

Natif de Jupilles, Jean-Pierre Borderon s'y rend toute les dimanches au marché, pour acheter son fromage et profite au retour pour pêcher la truite fario dans le Dinan. Pêche, jardin et ramassage de champignons, proche de la nature, Jean-Pierre à une retraite bien remplie.

La bonne santé des Tomates de Jean-Pierre Borderon
La bonne santé des Tomates de Jean-Pierre Borderon
La bonne santé des Tomates de Jean-Pierre Borderon
Retour à l'accueil