L'opposition municipale prend la parole

Lundi matin, les membres de l'opposition municipale ont invité la presse pour donner leur vision des dossiers après 3 années de mandat. Le regroupement en commune nouvelle n'a pas encore permis d'augmenter cette opposition qui reste toujours composée de 4 personnes : Thérèse Croisard, Pascal Rousier, Nadine Ragueneau et Hajiba Ouzaïd.

« je pense qu'il y a une certaine désaffection de présence lors des séances des conseils municipaux, lors de la dernière séance, il manquait 14 personnes. Concernant Montval-sur-Loir, l'esprit de la commune nouvelle n'est pas intégré » annonce Pascal Rousier. « Lorsqu'on aborde un problème sur Château-du-Loir, les conseillers des deux autres communes semblent perdus » complète Nadine Ragueneau.

Pose de caméras de surveillance en centre-ville est-ce un investissement utile ?: L'opposition regrette qu'il n'y ai pas de statistiques sur les effets de dissuasion, et ont rappelé qu'un audit avait été fait au début par la gendarmerie du Mans, celle-ci avait prévenu que l'efficacité de cette installation à l'économie, sans système d'exploitation, ne serait pas miraculeuse. Les incivilités sont toujours présentes, voir dernièrement les réservoirs percés, Place Clemenceau.

Le Pôle Associatif Sainte-Cécile est-ce le bon endroit ?: « Notre idée était de faire ce pôle associatif à l'ancienne piscine avec une salle de billard, pour les clubs sportifs, un vestiaire pour le stade du collège, une salle pour le matériel. Bien sûr nous n'avions pas de local pour un musée. Sur ce sujet, nous manquons d'informations sur la convention proposée à l'association du musée de l'audiovisuel. Le local jeune géré par le Centre Social est trop excentré du centre-ville » regrette Thérèse Croisard.

Pour qui roule la navette ? : Il est donné une fréquentation de 45 personnes par jour. Devait-on acheter une navette de 225 000 euros avant d'avoir fait une étude de rentabilité ? Le coût journalier est de 520 euros par jour pour la maintenance, la conduite, sans compter le panneautage et la publicité. « On pourrait la mettre gratuite ou allonger la validité horaire, financièrement, cela ne changerait pas grand chose. Une réflexion sur l'avenir de cette navette serait nécessaire » propose Pascal Rousier.

L'extension de la Castélorienne, encore un morceau supplémentaire : Concernant les travaux de la Castélorienne, on a peine vu le plan de cette extension. On n'assiste pas à l'élaboration des cahiers des charges pour les projets, on est associé à rien ! À quelques mois près, l'ensemble des conseillers de Montval-sur-Loir aurait pu être associés à ce dossier de 2 000 000 euros et donner leur avis » fait remarquer Thérèse Croisard.

Foyer logement : « Nous ne savons pas où l'on met les pieds dans ce dossier. Les travaux seront faits en site occupé. Le bâtiment est en béton précontraint, il y a de l'amiante sur les façades, c'est peut être un cadeau empoisonné ! » évoque Pascal Rousier.

 

« On n'est pas là pour démolir, mais on aimerait être écouté ! »

 

Retour à l'accueil