Dans la "Vie du Rail" du 9 Janvier 2008
2 pages sont consacrées à la Rotonde
de Montabon dans la rubrique Patrimoine de la SNCF
" Comment sauver la Rotonde de Montabon"

Article de Christine Cartier

undefined






Au Ministère de la Culture; Luc Fournier de la Direction de l'Architecture et du Patrimoine souligne la qualité de ce type d'édifice préservé dans la région.
La Direction Régionale des affaires Culturelles plaide également pour sa conservation.

Reste à trouver des financements !!!!

Daniel Pichot et Yves Daudin
parmi les défenseurs de la Rotonde

undefined
Que pourrions-nous faire pour sauver le soldat « Rotonde » ?
Personne ne veut prendre la responsabilité de sa mort.
Il est vrai que, durant son activité il fut un élément principal à la vie de Château-du-Loir.
Qui souffrit plus que lui pendant la guerre ?
Les multiples attaques des Doubles Queues ne réussirent qu’à le découvrir.
Alors devant une telle résistance, pourquoi ne serait’ il pas reconnu.
Bien que blessé, ses activités continuèrent jusqu’au jour de la libération où les allemands à l’abri de tout témoins démontèrent les pièces maîtresses des machines-outils pour les emporter dans un dernier train.
Toute son activité reprit dans ce cimetière de locomotives.
Le soldat « Rotonde » mérite tout notre respect, et si en 1956 il fût démobilisé tout y était en ordre. La SNCF dans sa grande mansuétude ne fit rien, ou trop tard pour éviter le vandalisme, le saccage fût complet.
A grand frais une clôture importante fût érigée, mais ne sert à rien.
Le soldat « Rotonde » ne fût jamais décoré.
Bien sur, il aurait pu être classé à l’égal de ces châteaux forts historiques qui ne servent eux qu’à de belles batailles entre clans et sont restaurés pour sauver un passé pas toujours glorieux.
Si le soldat « Rotonde » meurt il y aura toujours des nostalgiques d’un passé qui pourrait être historique.
Peu de survivants de cette époque la descendance est assurée et se rappelle du soldat « Rotonde ».

Pierre Eprond 
Un des derniers employés de la Rotonde
 
undefined

 

Retour à l'accueil