Imaginé vers 1796 par Montgolfier, réalisé et mis au point par Ernest-Sylvain Bollée vers 1850, le bélier hydraulique est un appareil qui, situé à un niveau inférieur par rapport à une source, utilise la puissance générée par ce dénivelé, pour remonter une partie de l'eau motrice à une hauteur supérieure à celle de cette source.

Gràce à cet appareil le village de Thoiré sur Dinan put, dès le XIX siècle, connaître le confort de l'eau sur l'évier

Local du bélier

Le bélier

Détail du principe

Principe de fonctionnement

L'eau de la source en un lieu plus élevé arrive dans l'appareil par une canalisation en A

Elle s'écoule par l'orifice B et s'évacue en E Rapidement le courant d'eau exerce une pression sur la soupape B maintenue ouverte par le ressort r et ferme l'orifice.

L'énergie cinétique de l'eau ainsi annulée se transforme en énergie potentielle de pression et un coup de bélier (#) se produit.

(#) Phénomène provoqué par un arrêt brutal de l'écoulement de l'eau. Il s'ensuit un choc de pression qui peut causer des dégâts sérieux aux conduites et aux appareils. En pratique, il est dû à la fermeture trop rapide d'un robinet ou d'une vanne, ou suite à la présence d'air dans la canalisation.

La surpression soulève alors la soupape C et l'eau pénètre dans le réservoir d'air D et dans la conduite de refoulement R

La pression venant de A diminue et la soupape C redescend et se ferme.

L'air situé en D un moment comprimé, se détend et continue à refouler de l'air en R

La pression ayant baissé, le ressort ouvre la soupape B et le phénomène recommence.

     Voir détails techniques

Implantation du système

 

Retour à l'accueil