Le distillateur et son alambic,

une tradition rurale en voie d'extinction 

Bientôt ce métier aura disparu du paysage de nos campagnes 

 

La matière première, cidre ou fruits + eau, est chauffée. Les 200 litres de matière mettent environ de 3 heures à 3 h 30 pour couler. Au bout d'1 h 30, les vapeurs d'alcool plus légères se vaporisent dans les appareils, arrivent dans le serpentin réfrigéré, et se liquéfient par condensation. Après l'allumage il faut charger la marchandise dans la cuve, surveiller le bon déroulement des opérations, vidanger, recharger la marchandise suivante, remplir le registre des douannes ... 

 

 

 

L'atelier de distillation a été créé en 1929 en bordure de l'Ire.

"Le Grand Moulin" 

A la création de cette brûlerie syndicale en 1926, il y avait 400 adhérents

Ouvert selon la demande plus ou moins 4 mois par an

 

bouilleur 2740

 

 

Cet alambic d'époque a été fabriqué à Laigné en Belin chez Bégland

 

bouilleur 2725

 

Didier Langevin a repris cette distillerie en 1996.  

Après 6 années, exerçant le métier de berger avec 150 vaches dans les alpages à Courchevel

 

 bouilleur 2733

 

Le bois est apporté par les clients

 bouilleur 2726

 bouilleur 2727
 bouilleur 2728
 bouilleur 2738
 bouilleur 2736

 

Potence de manutention

 bouilleur 2735

 

 

Même le bureau est d'époque

 bouilleur 2734

 

L'alcoomètre servant à mesurer le taux d'alcool

  bouilleur 2731

 

 

Approchez-vous et sentez cete odeur de

Poire William à 70 °

 

 bouilleur 2730

 
Retour à l'accueil