Lundi 26 juillet chez Pascal Langevin à Beaumont-Pied-de-Boeuf

visite de son exploitation par les professionnels de l'élevage et les élus

#FiersDeVousNourrir
Noter les éleveurs de viande ?
Pourquoi pas, mais en prenant en compte TOUS les services rendus !
Pascal Langevin, éleveur à Beaumont-Pied-de-Boeuf (72500) témoigne…


À travers son Manifeste1, Interbev Pays de la Loire rappelle l’engagement quotidien de la filière bovine pour répondre toujours mieux aux attentes de la société. Pascal Langevin, éleveur bovin à Beaumont-Pied-de-Boeuf (72) s’est engagé dans une démarche de progrès autour du Pacte Sociétal2. Un exemple supplémentaire d’une profession qui n’a pas attendu les systèmes de notation pour s’engager en faveur de la préservation de l’environnement.
 

Être éleveur, c’est être engagé par nature. Les éleveurs jouent un rôle clé vis-à-vis de la nature. Au rythme des saisons, ils entretiennent une diversité de
paysages dont les prairies et les haies qui regorgent de biodiversité. Ce ne sont pas moins d’1 million d’hectares de prairies que valorisent les éleveurs en Pays de la Loire – soit 31 % du territoire de la région. Depuis 35 ans,
Pascal Langevin a fait le choix d’une exploitation herbagère : il entretient 100 ha de prairies naturelles et plante régulièrement des haies autour de son exploitation. « Ce choix écologiquement engagé est également très pragmatique : en valorisant les prairies, je limite les impacts des intempéries sur mon exploitation » explique Pascal.

Être éleveur, c’est surtout être engagé par nature, selon Pascal qui n’a pas attendu l’apparition de dispositifs pour mesurer son impact environnemental. « Ne jamais laisser le hasard s’installer » voici la devise
de l’éleveur qui se réjouit de se lancer dans le diagnostic CAP’2ER qui lui permettra de quantifier de manière officielle les efforts réalisés depuis toujours en matière d’empreinte environnementale. Un engagement
devenu incontournable pour transmettre son exploitation à la prochaine génération d’éleveurs, qui devront aussi faire la preuve de leur mobilisation pour l’environnement.
Services rendus, et insoupçonnés…
L’éleveur est bien plus qu’un producteur de viande.
À l’image du témoignage de Pascal, on comprend que l’éleveur rend de nombreux services insoupçonnés à la société : équilibre des territoires et préservation du patrimoine culturel local. Pourtant, cette mobilisation de tous les jours peine à être prise en compte par les systèmes de notation développés par les pouvoirs publics à l’instar d’Agribalyse, l’outil de mesure de l’impact
environnemental des produits agricoles et alimentaires. Fondé sur l’analyse du cycle de vie, cet outil présente de nombreux biais préjudiciables aux éleveurs, en se concentrant uniquement sur les impacts négatifs produits
sur l’environnement.
Notation : un autre système est possible
En collaboration avec le cabinet de conseil EVEA, l’ITAB et l’Institut de l’Élevage, Interbev a mené une expérimentation d’un affichage environnemental3 qui démontre qu’un autre système d’évaluation s’avère
possible en intégrant la dimension « prairie » qui joue une rôle phare en matière de biodiversité, de stockage du carbone ou encore d’entretien des paysages. Ce nouveau système cherche également à tenir compte des
principales attentes des consommateurs et ONG environnementales en matière de conduite d’élevage. Ce score environnemental permettrait aussi de valoriser les bonnes pratiques des éleveurs et d’encourager les
exploitants à pérenniser leurs efforts.
1 Le manifeste met en lumière les 12 services rendus par les éleveurs au quotidien : https://www.interbev-pdl.fr/publications/manifeste.php
2 Pacte Sociétal : https://www.interbev.fr/pacte-engagement-societal/
3 Pour lire les résultats de l’expérimentation d’Interbev prévue par la loi AGEC : https://www.interbev.fr/wp-content/uploads/2021/07/cp-interbevresultats-experiences-affichage-environnemental-1.pdf

Philippe Tessereau, Directeur Régional "Interbev"

INTERBEV est l'Association Nationale Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes, fondée en 1979 à l'initiative des organisations représentatives de la filière bétail et viandes.


#FiersDeVousNourrir
MANIFESTE DES ÉLEVEURS LIGÉRIENS
En dehors du contexte sanitaire, quels sujets préoccupent les français aujourd’hui ?
L’écologie, le bien-être animal, l’aménagement du territoire, l’emploi durable et non dé-localisable, la sécurité alimentaire, la qualité des produits, ...
Pour tous ces enjeux, des solutions efficaces propres à l’activité de l’élevage existent.
Vous trouverez ci-après 12 services principaux rendus par l’élevage au sein de nos territoires avec leur contribution aux challenges attendus par notre pays.
Forts de ces atouts, nous lançons un appel pour obtenir un soutien plus affirmé de la part de la société. Il s’adresse plus particulièrement :
Aux jeunes,
Nous avons besoin de vous pour prendre la relève. Notre filière recrute ! Plus de 1 000 postes à pourvoir sur tous les maillons de la filière, de l’élevage jusqu’à la commercialisation en passant par la transformation, la distribution jusqu’à la mise en valeur de nos produits dans notre Gastronomie.
Aux élus,
Nous avons besoin de vous pour revaloriser l’élevage à sa juste valeur comme atout stratégique du territoire. Nous sommes des créateurs de richesse, de valeurs ajoutées, d’aménités pour nos concitoyens,
d’emplois locaux et contributeurs directs aux enjeux écologiques et alimentaires de notre pays par un approvisionnement de proximité répondant aux normes sanitaires élevées et contrôlées.
Aux financiers,
Nous avons besoin de vous pour investir dans l’élevage français, pilier structurant pour notre pays, pour notre indépendance alimentaire. Les prises de participation dans des entreprises déconnectées des réalités
du territoire révèlent la fin d’un système... En investissant auprès des éleveurs, vous ferez preuve d’un engagement concret et de proximité et vous vous inscrirez dans une démarche éthique pour la juste rémunération de leur travail.
Aux militants écologistes,
Nous avons besoin de vous pour porter ensemble un message cohérent : nourrir les Hommes et préserver notre planète. Le respect des sols, des cycles de vie et des saisons, la valorisation des prairies assurent cette
durabilité que nous recherchons. Nos savoir-faire rendent des services environnementaux encore largement sous-estimés tout en garantissant le bien-être animal.
Venez à notre rencontre, prenons date pour échanger !
Sébastien VALTEAU, président Interbev Pays de la Loire
Appuyé par 36 éleveurs-ambassadeurs : Alain DENIEULLE, Régis GUIBERT, Thierry ROBIN, François PERRIN,
Martial GANDRILLON, Philippe BOSSARD, David MOISAN, Romain DOUAUD, Michel BROSSIER, Pierre-Marie
CAILLAUD, Yannick VALLEE, Vincent NOEL, Laurent BORDEAU, Eric NAVEAU, Cédric MANDIN, Jordy
BOUANCHEAU, Frédéric LENOIR, Mickael TRICHET, Clément TRAINEAU, Pascal PAQUIER, Jean Paul MERIAU,
Sébastien JANIERE, Marc HUMEAU, Vincent BLANCHARD, Jean Paul RAULT, Jean Daniel ETIEMVRE, Laurent
RAGOT, Sylvain BEAUVAIS, Gilles MEFFRAY, Jean Marc LALLOUÉ, Louis Marie LEFORT, Bertrand DELANOË,
Jean Marc GABORIT, Eric COIGNARD, Stéphane TATIN, Anthony MARCHAND, Pascal LANGEVIN.

#FiersDeVousNourrir

12 RÉALITÉS QUI ILLUSTRENT LES SERVICES RENDUS PAR LES ÉLEVEURS
1. Incarner un idéal de circuit de proximité. Les Pays de la Loire forment par leur tradition la 1ère région en production de viande bovine. Il suffit de faire quelques km pour trouver une viande de qualité ... #Local
2. Assurer une montée en gamme des produits
L’éleveur travaille avec tous les maillons de la filière pour promouvoir et élargir la labellisation. Tous œuvrent pour assurer une montée en gamme de leurs produits, au service du goût et du plaisir des consommateurs. #Goût
3. Garantir le bien-être animal
L’éleveur apporte soins et conditions de vie propices au bon développement de ses animaux. Une démarche professionnelle qui va plus loin que le simple respect de la loi avec la mise en place d’une évaluation de leurs pratiques (exemple : l’outil « Boviwell » pour
le respect des critères européens du bien-être animal). #Respect
4. Fournir les besoins nutritionnels nécessaires au bon développement
Les protéines assurent un rôle essentiel dans le renouvellement cellulaire (pendant la croissance mais aussi face au vieillissement et
à la maladie). Les éleveurs par le soin apporté à la conduite de leur élevage (alimentation, abreuvement, suivi sanitaire, ...)
contribuent au bon équilibre alimentaire de la société. #Santé
5. Maintenir et entretenir des foyers de biodiversité
Les prairies et les haies abritent une grande partie de la faune et de la flore caractéristiques de notre région. Ces espaces sont
entretenus toute l’année par les éleveurs puisqu’ils fournissent le cadre principal de l’alimentation et du bien-être de leurs animaux.
#Biodiversité
6. Capter le carbone
75 % des émissions de gaz à effet de serre de l’élevage herbivore sont compensées par le stockage de carbone des prairies et des haies. Et cela ne prend pas en compte le carbone « évité » par le pâturage (à la place des tondeuses ou autre machine d’entretien
des prairies). #Air
7. Assurer la qualité de l’eau
Le couvert végétal maintenu et entretenu pour le pâturage joue un rôle majeur dans le cycle de l’eau. La richesse en matière organique et le filtre opéré par les racines assurent une meilleure qualité des cours d’eau et des nappes environnants tout en évitant
l’érosion des sols. #Eau
8. Contribuer à la transition énergétique
Les projets de production d’énergies renouvelables voient de plus en plus le jour dans les exploitations agricoles de la région : panneaux voltaïques sur les bâtiments, unités de méthanisation... L’éleveur au travers de ces investissements contribue significativement à l’effort collectif d’une économie moins carbonée. #EnR
9. Créer des emplois « non dé-localisables »
D’ici 5 ans, plus de 700 éleveurs en Pays de la Loire quitteront leur métier. Pour maintenir l’équilibre sociétal dans la région (emploi,
ressources, environnement, alimentation), leur renouvellement s’avère indispensable. On estime à un besoin de 1.100 emplois dans
l’encadrement des élevages, l’alimentation et dans les autres maillons de la filière. #Emploi
10. Former une génération en quête de sens
Élever : un savoir-faire, une passion et une fierté ! Le contact quotidien avec les animaux, la prise en compte de leur bien- être, de leur développement, de leur santé constitue le cœur du métier. Leur action interagit avec l’environnement dans le respect des
saisons... L’éleveur est un chef d’entreprise multifonctions aux prises avec des enjeux concrets ! #Sens
11. Structurer le paysage et faire découvrir la nature
L’alternance de prairies, de haies, de parcelles cultivées ou encore de mares participe à l’attrait paysager de notre territoire...
L’agritourisme en plein essor incite désormais les éleveurs à proposer des séjours permettant aux vacanciers de reconnecter avec la nature pour respirer le bon air. #Tourisme
12. Pérenniser une culture et une identité
Comices, fêtes, foires, marchés locaux, gastronomie... Les éleveurs ligériens façonnent l’identité de notre terroir avec leurs produits de qualité signés par les Label Rouge, le Bio. Un trésor à préserver, pérenniser et valoriser ! #Patrimoine


 

 

Retour à l'accueil