Jean-Paul Beaudouin, Sarah Autexier, Régis Vallienne et Paola Perseille, chargée de mission communication et programme LEADER

Jean-Paul Beaudouin, Sarah Autexier, Régis Vallienne et Paola Perseille, chargée de mission communication et programme LEADER

Nouvelle campagne d'audits de l'éclairage public dans 24 communes.

Mardi dernier, au siège du Pays Vallée du Loir à Vaas, Régis Vallienne Président du Pays Vallée du Loir et Jean-Paul Beaudouin Vice-Président en charge de l’énergie-climat ont présenté la nouvelle campagne d'audits de l'éclairage public que pourront bénéficier 24 communes du territoire.

Depuis plusieurs années, le Pays Vallée du Loir s’engage à répondre aux objectifs fixés par le gouvernement en matière d’énergie et de lutte contre le changement climatique. À partir de 2011, une campagne d’audits énergétiques des bâtiments publics a été lancée auprès des communes du territoire. Fort de son succès, en deux ans 49 bâtiments ont été analysés, le Pays lance en 2014 une nouvelle démarche concernant cette fois-ci l’éclairage public, 3 communes ont été sélectionnées : Lhomme, Saint-Jean-de-la-Motte et le Grand-Lucé.

Afin d’accompagner un maximum de communes vers l’exemplarité sur leur consommation d’énergie, les élus du Pays Vallée du Loir ont choisi de reconduire la démarche d’audits des parcs éclairage public en 2015.

Cette fois-ci, ce sont 24 communes qui en bénéficieront dont Nogent-sur-Loir, Vouvray-sur-Loir, Beaumont-Pied-de-Bœuf et Saint-Pierre-de-Chevillé, sur la communauté de communes Loir et Bercé.

L’opération débutera au mois d’avril et se prolongera jusqu’en 2017. «Cette nouvelle opération est financée par les fonds européens LEADER et par l’ADEME.  L'exemplarité des collectivités locales permettra de motiver nos administrés, car tout le monde est concerné dans son territoire. Contrairement à des idées reçues, selon un rapport de la gendarmerie, il est prouvé que les vols sont plus nombreux lorsqu'il y a de l'éclairage public, ce n'est pas une sécurité contre les vols » révèle Régis Vallienne.

« Le bureau d’études retenu sera chargé d’analyser les consommations d’énergie mais aussi le matériel (sources d’énergie, appareils d’éclairage, mobilier lumière...). Grâce à ce diagnostic, les communes auront en leur possession toutes les clés pour faciliter la gestion et la maintenance de leurs installations d’éclairage public, ainsi que des recommandations pour des gains économiques,énergétiques et environnementaux » précise Sarah Autexier Chargée de mission Energie - Climat.

Dossier Plan Climat Air Energie Vallée du Loir

Retour à l'accueil