Après 30 années de persévérance, le projet de Joël Heslon de créer un musée de l'audiovisuel et de la communication à Château-du-Loir est enfin réalisé.

Vendredi dernier, lors de l'assemblée générale de l'association créée pour ce projet, Joël Heslon a remercié la municipalité et les nombreux amis qui l'ont soutenu et aidé.

« il n'y a pas d'aide sans moteur, ce moteur s'est mis en route il y a plus de trente ans. Il a fallu beaucoup de constance pour mettre de côté toutes ces reliques extraordinaires ayant aujourd'hui une valeur inestimable. Sans l'opiniâtreté, qualificatif que l'on peut donner à Joël, il n'aurait pas réussi » tenait à exprimer Jean-Pierre Trassard.

Le musée est riche de centaines de pièces, de la simple lampe TSF jusqu'au résonateur dynharmonique, arrivé dernièrement. De nombreux téléviseurs sont en place avec du matériel professionnel TDF/FR3. Certains articles sont uniques et ne sont visibles qu'au musée.

 

 

« J'ai voulu éviter l'exposition mono-produit, pour rompre la monotonie, en présentant pleins de choses, tout est classé par thèmes : arrivée de l'électricité en France, la téléphonie, les machines à écrire, télétexte, électrophones, le minitel, la radio, la télévision… » explique Joël Heslon.

Ce musée vient compléter sur le territoire, d'autres musées qui concernent le patrimoine technologiques, comme le Moulin Pousset avec son musée de la projection cinématographique, la Rotonde, avec son matériel ferroviaire.

« L'idée serait dans l'avenir, de travailler ensemble pour faire des animations communes. On pourrait y associer également le musée « Cafetières et Compagnie » et le futur cabinet des curiosités de la ville, pour créer un circuit de visite pendant les périodes estivales » propose Joël Heslon.

Composition du bureau :

Président : Joël Heslon

1er Vice-président : Jean-Pierre Trassard

2ème Vice-président : François Leboucq

Secrétaire : Bruno Vinçonneau

Trésorier : Jean Guérin

Musée de l'audiovisuel et de la Communication, Pôle associatif Sainte-Cécile

rue des Vertolines - Montval-sur-Loir.

Inauguration officielle du musée samedi 18 novembre à partir de 16 h

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le résonateur dynharmonique, nouveau matériel du musée

En matière de sono, le résonateur dynharmonique, apparaît comme une réelle avancée de la technologie musicale des années 30. Il se compose d'un socle en acajou qui cache un haut-parleur électrodynamique. Celui-ci envoie des vibrations sonores dans les tubes en zinc, les faisant ainsi résonner. Dans cet instrument tout est calculé (diamètre, hauteur…) afin d’amplifier au mieux le son et surtout de reconstituer de manière fidèle tous les instruments de l’orchestre. Chaque timbre du plus aigu au plus grave est ainsi reconnaissable. Par ailleurs, l’agencement des tubes verticaux permet de ne pas augmenter la musique dans une direction unique mais de la disperser uniformément dans l’espace.

Joël Heslon devant le  résonateur dynharmonique

 

Retour à l'accueil