Vendredi 30 Novembre, à la salle Foubert, le Comité Directeur du COC a tenu son assemblée générale de la saison sportive 2017- 2018, sous la présidente de Stéphane Marandeau en présence d’Annie Faisandel, adjointe chargée des Sports. « L’effectif de toutes les 16 sections est de 1460 licenciés. Cette année, nous constatons une légère baisse dans nos effectifs. Certaines sections ont vu leur effectif baisser considérablement au cours de ces dernières années. Les causes sont diverses et variées. Chaque section doit faire son auto-évaluation pour trouver les solutions afin de satisfaire ses adhérents. Le comité directeur du COC est là pour vous aider dans cette démarche. La subvention perçue par le COC est restée stable cette saison. Aujourd’hui, je tiens à féliciter le COC Football pour l’Obtention du Label Jeune. Ce qui prouve que cette section continue de se structurer et de former des éducateurs, dirigeants, arbitres. Cela doit être un exemple pour les autres sections. C’est pour cela qu’il est important que chaque section forme leurs éducateurs. » rapporte Stéphane Marandeau. Annie Faisandel a fait le point sur les diverses demandes qui sont en cours : concernant la salle de bloc, pour la section escalade, les devis sont arrivés, plusieurs entreprises ont répondu, c’est en bonne voie. L’étude footballistique sur les équipements Montvalois va démarrer en début d’année prochaine. Restera à faire un choix entre garder ou pas le terrain inondable du stade Taveau ou choisir celui du Collège. Concernant le projet de boulodrome couvert, l’adjointe a indiqué que celui-ci n’est pas la priorité cette année.

 

Jean-Claude Cornilleau, à l’origine de la création du COC, ancien adjoint aux sports, invité pour cette assemblée, a rappelé l’historique du COC avec au début 450 adhérents. Celui-ci a félicité le Comité Directeur sur le fait que les sections continuent à s’entraider, et incité à ce qu’elles vivent les unes avec les autres, principe qui avait été mis en place lors de la création du COC le 1er octobre 1971.

Après 4 ans de présidence, Stéphane Marandeau a annoncé que cela serait certainement sa dernière année de présidence à cause de son projet professionnel et le fait d’avoir d’autres responsabilités. « Cela demande beaucoup de temps, 4 heures par semaine n’est pas suffisant, un poste à plein temps serait nécessaire pour la bonne gestion du COC »


 

Retour à l'accueil