À la suite de la publication d’une enquête publique dans les journaux et sur le site de la ville de Montval-sur-Loir, concernant l’aliénation d’une portion du CR n° 17 près de la Vecquerie, trois associations de randonneurs pédestres (Les Semelles Bercé, Pédibus et les Seniors Sportifs Montvalois) réagissent vivement contre cette décision et demandent à la municipalité de ne pas aliéner et vendre ce chemin utilisé par des randonneurs mais aussi par les familles, les cyclistes, les vététistes. Ce chemin est parallèle sur le côté gauche à la Départementale (D 63) qui mène à Flée.

Les représentants des trois associations de randonneurs pédestres

 

« Alors que partout en France, on sauvegarde et restaure les chemins ruraux, il serait mal venu de vendre le patrimoine naturel de la commune pour un intérêt particulier » réagit Daniel Peltier, Président des Semelles Bercé.

«Ce passage est emprunté par nos randonneurs dans le cadre de nos activités sportives, et il serait dommageable de ne plus pouvoir l’emprunter. De plus, je crois savoir que le plan local d’urbanisme (PLU) de la commune de Montval-sur-Loir, indique que le chemin de la Vecquerie est un chemin de randonnée à préserver » précise Dominique Fouquet, Président des Seniors Sportifs Montvalois.

« Nous sommes une association de randonnée pédestre de 60 membres, affiliée à la Fédération Française de Randonnée. Nous organisons chaque jeudi après-midi (hors vacances d’été) deux boucles de randonnée, l’une de 6 km environ (sport santé) et l’autre de 10 km environ au départ de Château-du-Loir ou des environs. Nous sommes opposés à cette vente pour 3 raisons :

Le CR 17 est emprunté par le public ; la vente mettrait en jeu la sécurité du public par un contournement empruntant la D 63 ; L’exploitation agricole de la Vecquerie occupe à cet endroit le domaine de la commune et est responsable de la détérioration du chemin » détaille Michel Benoit, Vice-président de l’association Pédibus.

Retour à l'accueil