Aurélie Porte, Lydia Dalmasso et Estelle Cibot

Lors de son allocution du 15 avril, le premier ministre, Édouard Philippe, avait annoncé le versement d’une prime à tous les professionnels soignants qui ont œuvré lors de cette crise du Covid 19. « Malheureusement, le décret paru ne nous a pas inclus dans ce dispositif, estimant que nous ne faisons pas partie des soignants » réagit Lydia Dalmasso, gérante de l’entreprise d’aide à domicile (ADOM 72). La société ADOM72 a été créée en 2011 par Lydia Dalmasso agent de la fonction publique hospitalière. La société sous agrément propose des services d'aide à domicile sur les secteurs de Château-du-Loir, de La Flèche et de Beaugé-en-Anjou.

« Sans nous, de nombreuses personnes, âgées, handicapées, auraient dû être hospitalisées, engorgeant encore plus les services hospitaliers. L'état s'étant déchargé de la prime qui devait être versée à l'ensemble des "soignants" dont nous faisons partie, j’ai donc décidé seule, de verser une prime exceptionnelle de 11 000 €, d’une manière équitable à partir d’un pourcentage des heures réalisées, à l’ensemble des intervenants à domicile des 3 sites qui ont été présents du 17 mars au 11 mai 2020. C’est ma manière de leur faire prendre conscience que le métier est très important pour accomplir les actes de la vie ordinaire, et faire que les personnes restent chez elles » explique Lydia Dalmasso.

Malgré de nombreuses difficultés, Aurélie Porte et Estelle Cibot, (AVS) auxiliaires de Vie Sociale, font partie des 95 % des salariés qui ont tenu à poursuivre leur mission. Par leur présence régulière, elles apportent soutien et réconfort. Les modalités d’intervention sont décidées au cas par cas, en fonction du degré de dépendance de la personne aidée.

« Pour chaque personne c’est différent, on doit s’adapter constamment. Nous avons pris conscience de l’importance de notre travail bien plus qu’avant la crise. Nous sommes présentes pour faciliter le lever, le coucher, la toilette, les soins d’hygiène (à l’exclusion des soins infirmiers). Nous apportons notre soutien au moment de l’appareillage des personnes handicapées. Nous assurons la préparation et la prise des repas, les travaux ménagers, les courses. Pendant la crise, nous étions soutenues et constamment en relation avec madame Dalmasso pour résoudre tous les nouveaux problèmes « expliquent Aurélie et Estelle.

« Il y a des gens qui n’ont pas compris le rôle de ce travail, et qui nous prennent encore pour des femmes de ménage. Nous espérons que le département et l’ARS nous financeront une partie de cette prime, une demande a été faite en ce sens » espère Lydia Dalmasso.

La demande étant en progression, l'ADOM 72 recherche des auxiliaires de vie sociale (AVS). Appeler le 02 43 44 41 98

E-Mail : adom72@netcourrier.com - www.adom72-aide-a-domicile.com

 

Retour à l'accueil