Le Lycée Maréchal Leclerc de Hauteclocque a obtenu cette année, le label E3D délivré par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) des Pays de la Loire, l’engageant dans une démarche de développement durable pendant 3 ans.

*****************************

Audrey Tribaleau, Assistante d’Éducation, Martial Méaude, Patricia Delhotal, Bernadette Debru et Eljihad Abdelhak

« S’engager dans une démarche E3D (Établissement en Démarche de Développement Durable), c’est apporter des solutions concrètes face aux objectifs de développement durable dans le mode de fonctionnement de l’établissement (énergie, eau, déchets...) et à travers les enseignements délivrés. Ce label existe depuis 2013 et valorise les établissements » explique Bernadette Debru, Proviseure du Lycée Professionnel.

Patricia Delhotal, Proviseure adjointe, était chargée de piloter tous les projets choisis par les élèves éco-délégués et de créer des partenariats avec l’EHPAD, le Rotary Club, la Mairie, les pompiers de Château-du-Loir, le syndicat du Val de Loir. « Ces projets sont répartis en quatre grands thèmes permettant de fédérer les élèves, les enseignants, et tous les corps de métiers : le social, pour bien vivre ensemble, l’économie, le culturel avec l’ouverture au monde extérieur, l’écologie pour apprendre à être consommateur. « Une soixantaine d’éco-délégués ont mené des actions à leur échelle pour s'investir dans le vaste combat du développement durable. C'est au travers d'actions quotidiennes, de sensibilisation, de réflexions sur nos choix et leurs impacts, que nous agissons».

« La démarche s’est construite à partir d'un diagnostic visant à identifier des problématiques correspondant à des principes et des enjeux du développement durable. Les élèves sont au cœur de la démarche qui consiste à les former aux bonnes pratiques permettant de vivre ensemble dans un monde aux ressources limitées, mais aussi à leur transmettre les connaissances, les compétences et la culture qui leur permettront tout au long de leur vie de comprendre la complexité des enjeux du développement durable, pour ensuite décider et agir » fait remarquer Eljihad Abdelhak professeur de mathématiques.

« Il est bon de montrer les bonnes pratiques aux élèves qui seront des citoyens informés, et acteurs du monde de demain » complète Martial Méaude, professeur de lettres, histoire, géographie

« À cause du confinement, certaines actions n’ont pas été réalisées, comme le parcours « Clean Walk » pour ramasser des déchets dans le centre-ville, mais elles sont toujours au programme pour la rentrée prochaine » complète Patricia Delhotal.

Retour à l'accueil