Après une carrière professionnelle en tant que coiffeur à Château-du-Loir, Gérard Vilain s’est découvert à la retraite une passion pour la fabrication de paniers.

Comment cette passion s’est révélée ?

« L’histoire a commencé en 2004 à l’aube d’une retraite bien méritée. J’ai acheté une cave dans la commune de Saint-pierre-de-Chevillé et les portes étaient à refaire. J’ai récupéré des morceaux de charpente du Couvent des Récollets qui à cette époque était en travaux de couverture.

Et avec l’aide du voisin, André Cruchet, qui était équipé d’une machine-outil pour le bois, j’ai fabriqué deux portes à l’ancienne, le tout chevillé et de plus, avec une serrure en bois. Ce voisin aimait aussi faire des paniers l’hiver auprès de sa cheminée, je l’accompagnais souvent et me suis intéressé à ce qu’il faisait. Un jour, je me suis lancé et c’est là que tout a commencé »

Où fabriquez-vous ces paniers ?

« Je me suis inscrit au club des Ateliers Récréations de Nogent-sur-Loir ou André Cruchet était animateur depuis plusieurs années. J’ai profité de ses conseils et c’est en 2010 qu’il me demanda de le remplacer. Je suis donc devenu à mon tour animateur à la tête de 10 à 15 personnes, surtout féminines. Les ateliers ont lieu à la salle des fêtes de début novembre à fin mars, tous les mercredis après-midi ».

Quelles sortes de paniers fabriquez-vous ?

« Plusieurs fois durant l’hiver, nous allons sur le terrain ramasser notre matière première (chèvrefeuille, viorne, osier et châtaignier) que nous faisons bouillir pour enlever l’écorce.

Munis de couteaux, fendoirs, serpettes, nous fabriquons tous modèles, grands et petits, paniers à champignons, de rangement, mangeoire pour oiseaux, plateau, corbeille… panier de pêcheur. Pour faciliter le formage des armatures pour les débutants, j’ai fait de nombreux gabarits en bois.

Quand je vois un modèle intéressant je les prends en photos. J’en donne parfois, mais j’ai du mal à m’en débarrasser »

Et maintenant ?

« Cette activité bénévole s’arrêtera pour moi en mars 2020, non pas à cause de la covid, mais les années se faisant sentir, il faut avec regrets savoir s’arrêter. Je continue donc cette activité chez moi toujours au coin du feu après 10 ans de service à Nogent-sur-Loir dans une excellente ambiance. Reste à trouver un ou une remplaçante ».

 Différents modèles de paniers

 Gérard Vilain prépare des gabarits

 

Retour à l'accueil