La recyclerie de Luceau « Le Coin de l’Atre » possède un atelier de remise en état. Chaque année, des tonnes de meubles et d'objets encore en bon état sont abandonnées et deviennent alors des déchets. Le but de la recyclerie est que toute personne ayant un objet propre et en bon état général qu’il n’utilise plus dans la maison, notamment : meubles, appareils électroménagers, bibelots, vaisselles, livres, matériel de bricolage, puissent être remis en valeur, nettoyés et remis en vente à petit prix dans la boutique.

Lucien Juin secondé par Damien Cormier, est dans son domaine puisque sa carrière professionnelle fut variée, passant de la micro-technique, à l’aménagement des chaînes de fabrication, à installation thermique et sanitaire et plusieurs emplois dans le commerce.

Quelles furent vos motivations pour devenir bénévole de l’association ?

« J’ai eu des problèmes de santé, opération du dos, un doigt en moins, ce poste en tant que bénévole me convient bien. J’aime bien le changement, reconditionner un appareil pour leur donner une deuxième vie est très motivant et permet à des personnes de pouvoir s’équiper à faibles coûts en électro ménagers, télé, bibelots etc. »

Comment avez-vous aménagé votre atelier ?

« Mes connaissances d’organisation du travail me servent pour aménager le poste pour que ce soit compatible dans l’espace disponible. Pour l’outillage, j’ai pratiquement tout, même un mini compresseur pour dépoussiérer les appareils électroniques. Tout est rangé sur des étagères, classé par familles, électroménager, informatique, luminaires etc. Le rebut est transféré dans une autre association qui récupère la matière première »

 

 

Quels objets insolite avez-vous remis en état ?

« J’ai réparé de vieux radiateurs de tables des années 60, tout est parti. Je viens de terminer un meuble radio tourne disques, platine dual, d’une valeur entre 300 et 500 euros sur le net selon l’état, peut être vendu 150 euros. J’ai également en cours de réparation une machine à coudre pour professionnel. Dans le magasin une grosse photocopieuse Canon que nous avait confiée une entreprise locale, est prête à partir » détaille Lucien Juin, et complète « Cet atelier réparation de la recyclerie contribue à l’association pour financer une partie de ses charges, et participe au développement d'une société plus raisonnée ».

 

Retour à l'accueil