Situé à Coëmont, la SARL Chéneau est une entreprise familiale créée en 1975 par Jean-Michel Chéneau, celui-ci l’a transmise à son fils Christophe en l’an 2000. « Mon père a démarré seul avec une Citroën 2 cv et une échelle » confie celui-ci.

« j’ai rejoint mon père en 1985, ensuite j’ai suivi la ligne de l’apprentissage en alternance avec un CAP et un Bac pro en final. J’ai également repris l’entreprise « Art de Toit 37 » ou le premier ouvrier de mon père s’était installé à Saint-Paterne-Racan dans la zone artisanale du Vigneau. Cette reprise permet de supprimer cette « frontière » entre les deux départements, et d’augmenter ma clientèle. Ici, nous sommes une dizaine et trois en Indre-et-Loire »

Cette société est reconnue pour son expertise concernant les travaux de toiture et de restauration de patrimoine sur les départements 72, 41 et 37. C'est un métier qui se modernise, mais qui conserve une forte tradition. Avec l'apport des technologies de modélisation 3D et d'usinage numérique, le métier a évolué.

Christophe Chéneau

Quels sont vos atouts techniques ?

« Nous possédons la certification Qualibat, cela nous a permis d’être sélectionné avec une autre entreprise pour restaurer les toitures de la Rotonde ferroviaire de Montabon. Pour être agréé, il faut avoir des références de chantiers et montrer que nous respectons les exigences réglementaires du métier. Nous sommes équipés en matériels lourds dont une grue de 33 mètres et un atelier de façonnage numérique pour la zinguerie. Nous avons une profileuse de gouttières installée dans un camion atelier qui permet de fabriquer au mètre, des gouttières en aluminium avec 24 couleurs au choix. Ces investissements me permettent de travailler pour mes confrères ».

Plieuse à commande numérique

Comment sont formés vos collaborateurs ?

« J’ai formé une trentaine d’apprentis. Actuellement, nous avons 4 apprentis en bac pro.

Pour ne pas perdre le savoir-faire, nous essayons de garder le travail manuel en priorité sur le travail numérique, nous taillons encore tout à la main. Je suis passé par l’apprentissage, j’ai remplacé un professeur au CFA pendant une période, et maintenant je suis correcteur »

Christophe Chéneau est membre du conseil d’administration de la COBAT, coopérative d’artisans composée actuellement de 167 adhérents, qui regroupe les métiers du bâtiment.

« Cela nous permet d’optimiser les approvisionnements, de rencontrer et d’échanger avec d'autres artisans. Dès que l’on a des soucis, notamment en cette période de Covid-19, on se sent moins seul »

Œuvre réalisée par Louis Chéneau

Avec une médaille d’Or départementale de Meilleur Apprenti de France, Louis, 18 ans, le fils de Christophe, est également salarié de l’entreprise ainsi qu’un neveu. « je ne veux pas les pousser à reprendre l’entreprise mais ce sera leurs choix, car les normes sont de plus en plus prenantes  » Avec des descendants motivés et qualifiés, cette société familiale a de beaux jours devant elle.

Chéneau SARL tel:02 43 44 08 57- sarl.cheneau@gmail.com

 

Retour à l'accueil