Durant l’année scolaire, la classe de CM1-CM2 de Stéphanie Hecquefeuille à l’école Beauregard participe à « La Forêt s’invite à l’École », le volet pédagogique de la Journée internationale des forêts. Les 3 fonctions de la forêt (environnementales, économiques et sociales) et sa gestion durable, serviront de support pour les matières de base, mathématiques, sciences, histoire, géographie, le français, les arts.

Stéphanie Hecquefeuille présente des photos anciennes

Marins Bretons avec leurs sabots-bottes

« Nous avons organisé un parcours pédagogique autour de la forêt, des arbres, du bois et de ses usages, en particulier dans l’architecture. Pour nous accompagner dans notre projet, l’association Teragir nous a offert des livrets pédagogiques et une animation de forestier. Ce projet est indépendant du projet Forest & Life qui nous a conduits à planter plusieurs centaines d’arbres en forêt de Bercé, mais il fait partie du même ensemble pédagogique » Explique Stéphanie Hecquefeuille.

 Guy Volant et Bernard Serain

Pour cette étude, Stéphanie Hecquefeuille a invité plusieurs spécialistes du bois dont des architectes ; une entreprise de construction de maisons à ossature bois ; les animatrices de Carnuta animeront un atelier sur les propriétés des bois ; le foyer rural de Jupilles viendra également nous parler des sabotiers qui ont fait la prospérité économique de la forêt au siècle dernier. « Nous allons nous intéresser de près à la construction du futur écoquartier du Clos Joli et de la place des arbres et du bois dans celui-ci, puis nous clôturerons par la réalisation de maquettes en bois d’un bâtiment proposant des services pour améliorer le cadre de vie des habitants de notre ville. Ces maquettes seront présentées à la mairie et au public lors d’une exposition au Caveau des Récollets, si la situation sanitaire le permet. Nous allons également rédiger un petit journal du patrimoine qui sera proposé au concours éponyme et au concours du journal scolaire médiatiks ». Le projet « la forêt s’invite à l’école » fait partie des 14 nominés (sur 190 dossiers) et il représente la région Pays de la Loire aux Trophées « La Forêt s’invite à l’École ». Ces Trophées récompensent les trois plus beaux projets pédagogiques organisés durant l’année scolaire 2020-2021.

 

Jeudi dernier, Guy Volant et Bernard Serain, membres du Foyer Rural de Jupilles, anciens forestiers de l’ONF, sont venus montrer comment fabriquer des sabots et parler de Jupilles au siècle dernier.

« Jupilles était considéré comme la capitale du sabot. La vie de Jupilles est indissociable de la vie de la forêt. La population du village, au siècle dernier, vivait en grande partie de la forêt et du bois. Bûcherons, scieurs en long, fendeurs, éhoupeurs, sabotiers...un artisanat très diversifié faisait travailler une population nombreuse et active » explique Guy Volant.

« Un bon ouvrier fabriquait 3 paires de sabots par jour. En 2014, la production annuelle de sabots était de 450 000 paires. Les femmes habiles de leurs mains, étaient spécialisées dans la sculpture des motifs donnant aux sabots un air de fantaisie » complète Gérard Serain.

Les intervenants ont projeté une vidéo qui permit aux élèves de voir l’ensemble des machines de l’époque en action, bûcheuse, creuseuse, ponceuse.

Retour à l'accueil