Dimanche, plus d’une centaine de spectateurs de l’Orchestre Symphonique de Bercé, sous la direction de Catherine Prada, ont bénéficié de la fraîcheur de l’église Saint-Guingalois.

 

Au programme, 22 musiciens et 11 jeunes élèves de la classe des cordes de l’école de musique Loir Lucé Bercé. Certains affrontaient pour la première fois le public dans des pièces de Béla Bartok.

 

 

Ensuite, carte blanche fut donnée aux enseignants de l’école, en duo ou quatuor accompagnés au piano par Nathalie Sigot. Enfin, l’ensemble de l’orchestre a interprété un concerto pour orgue de Friedrich Haendel avec un arrangement adapté pour l’ensemble. Puis, ce fut l’interprétation du célèbre tango argentin, Adiós Nonino, d’Astor Piazzolla.

Pour clore ce concert, Catherine Prada a choisi une fantaisie en la mineur, de Léo Portnoff compositeur et pédagogue Ukrainien. « Point n’est besoin de dire pourquoi nous souhaitons rendre hommage au peuple Ukrainien, à leur immense courage, à leur soif de liberté et de démocratie »

 

Retour à l'accueil