Construction de classes pour l’externat.

 

Conseil Municipal du 3 juillet 1959  

 

L’appel d’offres pour les travaux est lancé.   

 

15 juillet 1959, mise en adjudication des travaux de construction.   

 

Octobre 1959, Débuts des travaux.   

 

13 janvier 1960, Pose de la première pierre par M. Wiltzer, Préfet de la Sarthe et M. Chabin, Maire de Château du Loir

 

 

Notre Ecole Primaire Supérieure de Garçons n’est plus.

 

 

 

Cette école construite en 1895 pour abriter l’Ecole Primaire Supérieure de Garçons de Château du Loir n’est plus!  

La semaine dernière les premiers pans de murs ont été abattus et, au train où marche la démolition, il faut s’attendre à ce que très bientôt, il ne restera plus rien de cette façade toujours admirée par les passagers empruntant la RN 158.  

On nous dit que les bâtiments étaient en état de vétusté et qu’ils n’étaient pas réparables !

 

Par contre, au cours des prochains mois se dressera un bâtiment moderne parfaitement adapté à sa destination qui complétera l’ensemble de très grande classe que constitue le Lycée National mixte de notre ville. Nous voulons bien le croire.



 

 

 

LA FIN DU BAHUT

 

9 décembre 1957, décision ministérielle de subvention pour les travaux d’externat

 

Conseil Municipal du 27 février 1959

 

Lettre du Ministre de l’Education Nationale au Maire de Château du Loir précisant que les devis pour la construction du Lycée sont en cours d’examen.

Mai 1959, décision ministérielle d’autorisation de construction d’un internat.

 

Conseil Municipal du 13 mai 1959

Le Conseil Municipal de Château du Loir accepte le projet de construction d’un internat de 300 lits et la

Après une réception à l’Hôtel de ville et un dépôt de gerbe au monument aux morts, les voitures officielles prenaient le chemin de l’avenue du Mans, pour se rendre au Collège National Mixte où M. Louis Maudet recevait les personnalités à la porte de l’établissement qu’il dirige. Après la présentation à M. le Préfet des membres de l’établissement, dans la salle du foyer des jeunes filles, les personnalités affrontaient de nouveau la neige qui recommençait à tomber, pour se rendre sur le chantier du nouveau collège, où M. le Préfet devait sceller la pierre creuse contenant le parchemin commémorant la cérémonie marquante de cette journée.

Puis c’était le retour dans le cadre de l’ancien collège où, dans la salle du réfectoire, les personnalités se retrouvaient autour des tables où scintillait un délicieux vin blanc.

Extrait d’un article paru dans le PETIT COURRIER du 15 janvier 1960 

 

LE PROJET INITIAL PRÉVOYAIT LA RÉNOVATION DU VIEUX BATIMENT   

 

C. M. du 24 novembre 1960  

 

Monsieur le Maire donne connaissance d’un rapport établi par Monsieur l’architecte en chef du gouvernement au sujet des travaux du bâtiment F (ancien collège en bordure de la route nationale). Il en résulte que la construction d’un bâtiment neuf est moins onéreuse que les travaux initialement prévus. En conséquence, le Conseil Municipal approuve l’exécution de ces travaux.

 

C. M. du 26 janvier 1961

 

Le Conseil Municipal approuve un marché avec l’entreprise SAVOIE, pour la démolition du bâtiment F.

 

Monsieur le Maire précise que la reconstruction de ce bâtiment n’entraînera pas de dépenses supérieures à celles prévues lors de l’établissement du projet. La dépense totale reste inférieure à 186 millions d’anciens francs qui était prévue.

 

 

Extrait du PETIT COURRIER du 24 mars 1961

 

 

LA POSE DE LA PREMIERE PIERRE

 

 

 LE LYCÉE RACAN ET LE COLLÈGE DE BERCÉ

 

 

     

 

Au tout début de 1961, les élèves quittent le “VIEUX BAHUT” pour les nouveaux bâtiments d’internat et d’externat. A la rentrée 1962-1963, le nouveau bâtiment est achevé, il s’élève exactement sur les fondations de l’ancien. Le lycée qui prendra le nom du poète régional Racan en 1970 est maintenant complètement terminé. En 1975, les locaux du Lycée étant trop exigus pour accueillir tous les élèves de la sixième à la terminale, le Conseil Municipal, présidé par M. Defais, décide de construire un collège sur un terrain proche. Celui-ci entrera en service en 1977 et se nommera Collège de Bercé.

 

La construction du Collège National Mixte de Château du Loir Les travaux de construction sont commencés depuis deux bons mois. La fin de ces travaux est prévue pour la rentrée 60-61.

 

Monsieur DORIAN est l’architecte responsable du chantier et c’est l’entreprise SAVOIE, de Pouzay (Indre & Loire), qui est chargée de l’exécution des travaux avec un effectif de 90 personnes.

 

Le futur établissement pourra accueillir 600 élèves dont 360 internes (180 garçons et 180 filles).

 

Il a fallu déblayer 9000 m3 de terre et poser 290 pieux battus à une profondeur variant de 7 à 21 m (ce qui représente un total de 3 km de pieux).

 

Les bâtiments auront un développement de 384 m et une superficie de 3450 m2 .

 

Pour leur construction il est prévu : 4000 m3 de béton, 300 t de ferraille, 490 m3 de moellons, 7500 m2 de briques et parpaings et 6000 m2 d’enduits.

 

Article extrait du PETIT COURRIER du 01 01 1960

 


 

 

Cette modeste évocation de la vie du “VIEUX BAHUT”, comme

les élèves l’appelaient dans les années 50, vous est proposée par

Lionel Royer, président actuel de l’Association des Anciens Elèves du

Lycée Racan.

Il remercie toutes les personnes qui lui ont apporté leur aide, en

particulier : la direction et le personnel du PETIT COURRIER, qui lui

ont permis de consulter les archives de ce journal hebdomadaire de

Château du Loir, Mme Claudine Porteboeuf, MM. Armand Calvaire,

Michel Tremblay et Jean Quinquis qui lui ont prêté des documents

photographiques, et, bien sûr, les proviseurs successifs du Lycée

Racan, qui l’ont toujours si bien accueilli et soutenu.      

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil